Legirel

Legislation on religious activities and religious bodies

Home > Parliament Resolution on Sunday work of 12 December 1996


French

Résolution du Parlement européen sur le travail du dimanche du 12 décembre 1996

Journal officiel des Communautés européennes n° C 020 du 20 janvier 1997 p. 140

Le Parlement européen,
- vu l’arrêt du 12 novembre 1996 de la Cour de justice des Communautés européennes dans l’affaire du Royaume-Uni contre le Conseil de l’Union européenne à propos de la directive 93/104/CE du Conseil du 23 novembre 1993 concernant certains aspects de l’aménagement du temps de travail,

A. considérant que la Cour de justice des Communautés européennes a annulé la deuxième phrase de l’article 5 de la directive en question qui stipule que la période minimale de repos comprend, en principe, le dimanche, dans la mesure où la fixation d’un jour particulier de la semaine comme période de repos n’est pas liée à la santé et la sécurité sur le lieu de travail;

1. invite les États membres et les partenaires sociaux, lorsqu’ils transposent la directive sur le temps de travail dans leur législation nationale, à tenir dûment compte des traditions ainsi que des besoins culturels, sociaux, religieux et familiaux de leurs ressortissants et à reconnaître le caractère spécial du dimanche comme jour de repos, étant donné que normalement, tous les membres de la famille sont libres ce jour-là; réaffirme le droit des travailleurs à un repos hebdomadaire;

2. invite les États membres, lorsqu’ils arrêtent une telle législation, à tenir compte de la situation particulière de ceux qui ont des objections à l’encontre du travail du dimanche dans une industrie ou un service non vital;

3. invite les États membres, en ce qui concerne le repos du dimanche, à harmoniser la réglementation relative aux heures d’ouverture des magasins avec la réglementation relative aux horaires de travail des travailleurs, cela non seulement au bénéfice des travailleurs, mais aussi des autres personnes concernées par l’exercice de ce type d’activités professionnelles;

4. invite les États membres à reconnaître que, dans une société pluriculturelle, il y a également des communautés religieuses qui peuvent avoir un préférence pour un autre jour de la semaine;

5. invite la Commission à faire rapport au Parlement dès que possible sur l’application de la directive du Conseil 93/104/CE;

6. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission, au Conseil, ainsi qu’aux gouvernements et aux parlements des États membres.

English

Parliament Resolution on Sunday work of 12 December 1996

OJ C 020, 20 January 1997 p. 140

The European Parliament,
- having regard to the judgement of the Court of Justice of the European Communities of 12 November 1996 in the case of the UK versus the Council of the European Union which concerns Council Directive 93/104/EC of 23 November 1993 on the organization of working time,

A. whereas the Court of Justice of the European Communities annulled the second sentence of Article 5 of that Directive, which states that the minimum rest period must in principle include Sunday, on the grounds that specifying a particular day of the week for a rest period is not connected with health and safety at work,

1. Calls on the Member States and the social partners in their transposition of the working time Directive to pay due regard to the traditions and cultural, social, religious and family needs of their citizens and to recognise the special character of Sunday as a day of rest, as usually all family members are free on that day; reaffirms the right of workers to a weekly day of rest;

2. Calls on the Member States, when formulating such legislation, to take into account the particular situation of those who have objections to Sunday work in a non-essential industry or service;

3. Calls on the Member States to bring the provisions on the opening hours of shops into line with the provisions on the working hours of employees as regards Sunday rest periods, not only for the benefit of employees but also of other people affected by these occupational activities;

4. Calls upon the Member States to recognise that in a multi-cultural society there are also religious communities who may have a preference for an alternative rest day;

5. Invites the Commission to report to Parliament, as soon as possible, on the application of the abovementioned Council Directive 93/104/EC;

6. Instructs its President to forward this resolution to the Commission, the Council and the governments and parliaments of the Member States.